15U CHAMPIONNAT NATIONAL – JOUR 2

Championnat national, filles de moins de 15 ans (U15) – Jour 2

Québec 74 – Colombie-Britannique 27

La deuxième journée du tournoi s’est amorcée par un duel entre le Québec et la Colombie-Britannique. Continuant sur sa lancée après une victoire facile la veille, le Québec a rapidement pris le contrôle du match, menant au compte de 13 à 8 au terme du premier quart. Grâce à sa défensive tenace, l’équipe de la belle province a obligé la Colombie-Britannique à commettre 18 revirements en première demie seulement. Une poussée ininterrompue de 9 points a vu le Québec mener au compte de 31 à 15 à la fin du deuxième quart. Les Québécoises ont continué à marteler la défensive adverse en début de deuxième mi-temps, inscrivant 12 points sans riposte et se sauvant ainsi avec une victoire facile par la marque de 74 à 27. Entre autres grâce aux efforts de Sarah Bailly (21 points, 6 vols de ballons), l’équipe du Québec s’est imposé à tous points de vue face la C.B. et son jeu dans la clé a été dominant.

Ontario 100 – Manitoba 28

Le deuxième match de la journée mettait aux prises l’Ontario et le Manitoba. L’équipe ontarienne, servie par sa plus grande taille et adoptant également un style de jeu plus « physique », a fait sentir sa présence très tôt dans la rencontre avec des charges en puissance au panier et un contrôle évident lors des rebonds offensifs, ce qui lui a permis d’inscrire plusieurs points lorsque se présentaient de secondes chances de compter. La meilleure marqueuse du match fut Merissah Russell avec 22 points, tous inscrits en première mi-temps, alors que l’équipe ontarienne s’emparait d’une avance insurmontable de 66 à 18. La déroute manitobaine s’est poursuivie en deuxième demie et l’Ontario a remporté une victoire écrasante au compte de 100 à 28.

Terre-Neuve-et-Labrador 59 – Nouveau-Brunswick 56

Terre-Neuve-et-Labrador a débuté le troisième match de la journée en force, prenant une avance de 9 à 0 en début de rencontre. Alyssa Jenkins, la meilleure marqueuse de la partie,  a inscrit 7 de ses 22 points au premier quart qui s’est terminé par la marque de 12 à 8 en faveur de Terre-Neuve-et-Labrador. Les deux équipes ont manqué de précision en attaque, tout en jouant de façon serrée en défensive, ce qui explique le bas pointage en première mi-temps. La partie est demeurée serrée en deuxième demie, les deux équipes marquant tour à tour. La Néo-Brunswickoise Kylee Speedy (16 points) a réussi quelques tirs de trois points spectaculaires pour ramener son équipe dans le match, mais sa rivale Alyssa Jenkins a scellé l’issu du duel en inscrivant les huit derniers points de son équipe. Compte final : 59 à 56 en faveur de Terre-Neuve-et-Labrador.

Alberta 76 – Nouvelle-Écosse 61

Dans le dernier match de la journée, l’Alberta était opposée à la Nouvelle-Écosse. Dans une partie où chaque équipe a réussi à prendre les devants à deux reprises et où le pointage fut égal à cinq occasions, l’Alberta a néanmoins réussi à exercer un bon contrôle grâce à son jeu défensif de qualité et à sa supériorité lors des rebonds. Tea Demong a sonné la charge pour les Albertaines avec 21 points et 12 rebonds, suivie de sa coéquipière Kaylee Plouffe (13 points). Grâce une remontée au quatrième engagement, la Nouvelle-Écosse a réussi à réduire l’écart, mais c’était trop peu trop tard et l’Alberta a remporté le match au compte de 76 à 61.

Championnat national, garçons de moins de 15 ans (U15) – Jour 2

Québec 83 – Nouvelle-Écosse 81

 Le premier match de la journée chez les garçons mettait aux prises les champions en titre de la Nouvelle-Écosse et l’équipe du Québec. Les représentants de la belle province ont rapidement tiré avantage de leur plus grande taille et ont attaqué en force à l’intérieur, marquant 36 de leurs 49 points de l’intérieur de la bouteille en première demie. Mené par Olivier-Maxence Prosper (18 points, 13 rebonds) et Bennedict Mathurin (17 points, 13 rebonds), le Québec semblait en route vers une victoire plutôt facile grâce à des charges dynamiques au panier et aux difficultés qu’éprouvaient les arrières néo-écossais à contenir la pénétration au dribble. La seule option de la Nouvelle-Écosse fut de mettre l’accent sur les tirs effectués en périphérie, ce que l’équipe a fait avec brio, réussissant sept tirs de trois points en première mi-temps pour conserver une chance de demeurer dans le match. Le Québec détenait tout de même une avance confortable de 49 à 33 au terme du deuxième engagement. Menée par son arrière vedette Kyree Thompson (32 points, 12 rebonds), la Nouvelle-Écosse a amorcé le troisième quart sur les chapeaux de roues et a rapidement renversé la vapeur grâce à un jeu de transition rapide, des écrans efficaces et des tirs de trois points précis. Tant et si bien qu’avec moins de cinq minutes à jouer dans la rencontre, l’écart n’était plus que de trois points en faveur du Québec. Les deux équipes se sont ensuite échangé quelques paniers et les Néo-écossais en ont alors profité pour prendre les devants par un point alors qu’il ne restait plus qu’environ 30 secondes au cadran. Enoch Kalambay (19 points, dont 10 au quatrième quart et 11 rebonds) a toutefois pris les choses en main à la toute fin et a réussi quelques actions spectaculaires qui ont permis au Québec de l’emporter au compte de 83 à 81. 

Ontario 108 – Saskatchewan 64

Dans le match suivant, l’Ontario affrontait les représentants locaux de la Saskatchewan. Plus grands et plus puissants, les Ontariens ont pris le contrôle dès le départ, menant plusieurs charges au panier, s’emparant de rebonds offensifs et effectuant des tirs en suspension précis. Menée par Nana Boateng (21 points, 12 rebonds), l’équipe ontarienne a ainsi pris une avance de 59 à 34 à la mi-temps. Les Saskatchewanais sont toutefois demeurés combatifs en deuxième demie, jouant avec plus d’énergie et réussissant quelques beaux tirs de trois points. Mais ces efforts furent de courte durée et l’Ontario a complètement dominé le dernier engagement, inscrivant 26 points contre seulement 6 pour la Saskatchewan, pour finalement remporter une victoire facile au compte de 108 à 64.

Nouveau-Brunswick 78 – Colombie-Britannique 52

Le Nouveau-Brunswick affrontait la Colombie-Britannique dans le troisième match au programme de la journée. Après du jeu inspiré qui leur avait permis de défaire l’Alberta par un point lors de la première journée, les Néo-Brunswickois ont continué à pratiquer un style de jeu pugnace, appliquant beaucoup de pression sur leurs adversaires britano-colombiens et les obligeant à commettre plusieurs erreurs tout au long de la partie. Le Nouveau-Brunswick a en effet soutiré le ballon à l’adversaire 27 fois et réussi à inscrire 27 points lors de ces séquences de jeu. Mené à nouveau par le duo formé de Luke Stewart (17 points) et de Norman Burry (11 points), le Nouveau-Brunswick n’a jamais tiré de l’arrière dans le match et a remporté une victoire somme toute assez facile au compte de 78 à 52 contre la Colombie-Britannique. Kai Leighton a été le meilleur des siens dans la défaite avec 14 points et deux tirs bloqués.