ANDREW NICHOLSON REVIENT À LA MAISON CONTRE LES RAPTORS

Mississauga, Ontario, est situé exactement à 2 042 km de la ville ensoleillée d’Orlando en Floride. Pour plusieurs jeunes de 22 ans vivant loin de la maison, la distance peut sembler en soi être immense, mais Andrew Nicholson vit son rêve de jouer au basketball professionnel dans la NBA.

Souvent, l’histoire de plusieurs choix de première ronde débute de la même façon – un garçon ramasse un ballon de basketball peu de temps à avoir appris à marcher et le reste devient de l’histoire. Cependant, Andrew Nicholson a pris une route différente, sa première passion de jeunesse s’étant déroulée sur les terrains de baseball. Une poussée de croissance alors qu’il était en 11e année allait changer le cheminement du jeune homme et le mener vers le basketball. Il a alors découvert qu’il pouvait prendre avantage de sa nouvelle taille et le plancher de basketball est devenu sa deuxième résidence.

Andrew Nicholson a joué au sein de l’équipe de son école secondaire, Father Michael Goetz, à Mississauga. Au cours de ses deux saisons, il a été désigné le joueur le plus utile lors de cinq tournois. À sa dernière année, il a été nommé au sein de l’équipe d’étoiles du secondaire par le Toronto Star.

La route d’Andrew Nicholson vers la NBA est alors passée au sud de la frontière, à l’université St-Bonaventure à New York. N’étant pas du genre à ignorer ses études, il s’est acharné à poursuivre ses études, soit un diplôme majeur en physique. Rowan Barrett, vice-président exécutif de Canada Basketball et directeur général adjoint de l’équipe nationale masculine senior, fait l’éloge du natif de Mississauga lors de son séjour avec les Bonnies en disant: « Andrew a été un exemple d’excellence, tant au plan académique que sportif et deviendra un très bon modèle pour notre jeunesse ».

Andrew Nicholson a fait sa marque sur le plancher et a reçu de nombreuses accolades au cours de ses quatre années avec les Bonnies, dont recrue de l’année dans la conférence A-10 (2009), mention honorable au sein du groupe All-American (2012), deux sélections au sein de l’équipe d’étoiles du A-10 (2011, 2012), deuxième équipe d’étoiles (2010), membre de l’équipe des recrues du A-10 (2009), huit sélections à titre de joueur de la semaine du A-10 ainsi que six sélections à titre de recrue de la semaine. Il a aidé les Bonnies à remporter le championnat de la conférence A-10 à sa dernière saison et les mener à la deuxième ronde du tournoi printanier de la NCAA. Ses succès sur le plancher ont été couronnés par sa nomination au titre de jour de l’année de la conférence A-10 en 2012.

La valeur d’Andrew Nicholson au repêchage s’est accrue à chacun des matchs qu’il a joués. L’été dernier, le travail et la détermination de l’athlète de 22 ans ont été récompensés lorsque le commissaire de la NBA, David Stern, s’est présenté au podium et annoncé que « Pour le 19e choix du repêchage d’entrés de la NBA, le Magic d’Orlando sélectionne Andrew Nicholson ». Rowan Barrett a eu l’occasion de superviser de près le jeune Canadien lors du camp d’entraînement de l’équipe nationale masculine senior tenu au mois d’août où il s’est dit d’accord avec l’évaluation du Magic, soit que « Andrew est fondamentalement un joueur complet; il est très athlétique et possède une très grande compréhension du basketball ».

Certes qu’un fort contingent d’admirateurs d’Andrew Nicholson se présenteront au match des Raptors alors qu’un autre jeune Canadien revient à la maison.

Note de presse, match Orlando c. Toronto.

Dimanche, le Magic d’Orlando visitera les Raptors de Toronto à l’occasion de la journée de la figurine de Jonas Valanciunas. Pour vous procurer des billets, cliquez ici. Si vous ne pouvez vous rendre au Centre Air Canada, ne manquez pas la télédiffusion du match sur Rogers Sportsnet à compter de 13h00.