LES CANADIENS ENCOURAGENT NATALIE ACHONWA EN FINALE FÉMININE DE LA NCAA

 

(Photo: Notre Dame Athletics) 

HALLE (Finale féminine de la NCAA) – La joueuse internationale canadienne Tamara Tatham pourrait bien veiller tard mardi soir en Allemagne pour encourager sa coéquipière de l’équipe nationale, Natalie Achonwa, et les Fighting Irish de Notre-Dame qui feront les frais de la finale du championnat national féminin de la NCAA face à l’Université Baylor.


« C’est une grande réussite et une grande expérience », nous dit Tamara Tatham à propos du jeu de Natalie Achonwa dans le carré d’as à Denver.


Natalie Achonwa a joué un grand rôle pour mener Notre-Dame au championnat national.


Dans le parcours de cinq matchs des Fighting Irish au tournoi de la NCAA, la joueuse de deuxième année de 19 ans maintient des moyennes de 9 points, 5 rebonds, 2,2 aides, 1 vol de ballon et 0,6 lancer bloqué en 19,8 minutes de jeu, tout en réussissant 63% de ses lancers au panier (19 en 30 essais) et 100% à la ligne de lancers francs (8 en 8).


Native de Toronto, Natalie Achonwa a cumulé 18 points et 7 rebonds dans la victoire contre Maryland qui a mené son équipe au carré d’as puis, en demi-finale contre Connecticut, elle a contribué avec 9 points, 7 rebonds et 3 vols.


Mardi soir, Natalie Achonwa et son équipe tentera de venger sa défaite de 94-81 subie aux mains de Baylor, mené par Brittney Griner, alors qu’elle avait raté ses trois tentatives de lancers, mais en reprenant quatre rebonds.


Tamara Tatham, qui joue en Allemagne avec le club Lions de SV Halle, affirme que la présence de Natalie Achonwa à Notre-Dame lui a été très bénéfique.


« Je crois qu’être à l’université aidera Natalie à devenir une meilleure basketteuse », dit Tatham qui a elle-même joué au sein d’une université américaine au Massachusetts.


« Elle est vraiment bonne dans plusieurs aspects et je la vois comme une joueuse très versatile. »

Tamara Tatham et Natalie Achonwa ont joué ensemble pour le Canada lors du championnat féminin de la Zone des Amérique de la FIBA en 2009 et au championnat mondial féminin de la FIBA en 2010.


Natalie Achonwa, qui avait fait sa marque pour le Canada au championnat mondial U19 en 2009, n’a pas joué l’été dernier au championnat de la Zone des Amériques, mais elle pourrait fort bien porter les couleurs canadiennes au prochain tournoi de qualification olympique en Turquie.


Tamara Tatham croit que l’expérience acquise par Natalie Achonwa au championnat de la NCAA pourrait aider l’équipe nationale cet été.

« Évidemment, ce pourrait être un avantage pour notre équipe nationale », dit-elle.


Entretemps, Tamara Tatham pourrait fort bien être éveillée à 2h30 dans la nuit de mardi à mercredi pour regarder la rencontre entre Notre-Dame et Baylor.


Article de la FIBA