FAITES CONNAISSANCE AVEC NOS OLYMPIENNES – TERESA GABRIELE

La fête du Canada 2012 demeurera une date spéciale pour nous à Canada Basketball: cette journée-là, l’équipe nationale féminine senior a gagné sa place aux Jeux Olympiques de Londres. Cette série de questions / réponses avec les joueuses de l’équipe nationale vous aidera à mieux connaître ces femmes inspirantes qui font partie de cette équipe qui représentera fièrement le Canada à Londres.

Résidence : Mission, C.B.
 
École secondaire : Heritage Park Secondary School
 
Université: Simon Fraser
 
Nombre d’années avec Canada Basketball : 15
 
Nombres de matchs avec Canada Basketball : 184

Canada Basketball – Quel est ton meilleur souvenir olympique?

Teresa Gabriele – À date, l’entrée aux cérémonies d’ouverture des Jeux de Sydney en 2000 en compagnie de tous les athlètes canadiens. La sensation de fierté et de réussite est inimaginable. Je ressens la chair de poule seulement à y penser. J’ai hâte de revivre ces sensations à Londres en compagnie de mes précieuses coéquipières et tous les autres athlètes canadiens.

CB – Quelle équipe avez-vous le plus hâte de rencontrer à Londres?

TG – Toutes les équipes!! Le match contre la Grande-Bretagne sera spécial parce qu’elle jouera devant ses amateurs et l’atmosphère sera superbe. Cependant, chacun des matchs sera spécial parce que nous aurons quelque chose à prouver. Cette équipe est capable de grandes choses!

CB – Que pensez-vous être le plus grand défi pour vous et l’équipe lors de ces Jeux?

TG – Les Jeux Olympiques sont le plus grand événement sportif au monde et il y a tellement de distractions. Ceci étant dit, notre équipe fait un excellent travail pour gérer les distractions et ne pas les laisser nous éloigner de notre chemin et notre objectif. Avec toutes les activités et distractions qui accompagnent les Olympiques, nous devons embarquer sur le plancher à notre meilleur pour tous les matchs.

CB – Avez-vous des rituels d’avant-match? Quels sont-ils?

TG - Um! Apparemment danser sur la musique de Bon Jovi avec ma folle de cochambreuse, Chelsea! Ha, ha! Honnêtement, il n’y a rien que je ressens DEVOIR faire, mais j’aime écouter de la musique lors des déplacements vers le gymnase. Je mets toujours mes souliers dans le même ordre, bas gauche, bas droit, soulier gauche, soulier droit!

CB – Quelle est la ou les coéquipières pour lesquelles tu es la plus contente de voir fouler le plancher olympique? Pourquoi?

TG - Toutes!!! Je suis la seule de l’équipe qui s’est rendue aux Olympiques. Je suis donc très excitée pour toutes les autres qui auront l’occasion de vivre l’expérience du plus grand événement sportif au monde. J’ai hâte de le leur voir la face et de partager cette expérience avec elles.

CB – Quel conseil donneriez-vous aux jeunes athlètes qui visent un rêve olympique?

TG - Ne laissez jamais QUI QUE CE SOIT vous dire que vous ne pouvez faire quelque chose parce que vous êtes trop gros, trop petit, trop faible, trop lent, etc. Vous avez un rêve, vivez-le jusqu’au bout. Vous serez ébahis par la puissance de l’engagement, la persistance, la force mentale et physique, la persévérance et la passion.

CB – Dites-nous quelque chose de spécial qui vous concerne et que nous ne saurions peut-être pas.

TG – Je suis la plus jeune de quatre enfants. J’ai une sœur et deux frères plus âgés que moi. Ils ont tous une famille, j’ai donc trois neveux et trois nièces.  Tous les enfants demeurent à Mission alors que mes parents résident présentement à Abbotsford, C.B.