LISA THOMAIDIS: POINT DE VUE DE L’ENTRAINEUR 1

Alors qu’elle se prépare en vue de la saison de l’équipe nationale, Lisa Thomaidis s’acclimate rapidement à sa nouvelle position d’entraîneure-chef du programme de l’équipe nationale féminine senior.

Il est approprié de dire que Lisa Thomaidis possède une profonde connaissance du sport, ayant œuvré dans le système de Canada Basketball pour plus dix ans en plus d’avoir été impliquée dans le sport toute sa vie, que ce soit comme athlète et entraîneure.

La capacité de donner une perspective au jeu est quelque chose de naturel pour la native de Dundas, ON, qui a joué cinq saisons à l’Université McMaster où elle a été une étoile de l’OUA avant de poursuivre une carrière professionnelle en Grèce.

« Le fait de connaître le jeu international selon la perspective d’un joueur et non seulement comme un entraîneur m’aide à établir un style d’entraîneur et à composer avec les athlètes », affirme Lisa Thomaidis. « Ayant joué en Europe, connaissant ce que sont les ligues professionnelles outre-mer et ce que vous avez à subir ainsi que les sacrifices que vous devez faire pour jouer là-bas et y connaître du succès, je peux en témoigner. »

L’ex-professionnelle ne s’accorde pas trop de crédit en tant que joueuse pas plus qu’elle ne soit prête à accepter l’épithète <d’entraîneure favorisant les joueuses>.

« Je pourrais l’être, particulièrement il y a quelques années lorsque j’étais un peu plus âgée qu’elles, mais je crois que le fait de passer à travers les expériences similaires qu’elles vivent présentement saura les aider. »

Pendant son séjour à McMaster, Lisa Thomaidis a entraîné au sein des programmes d’Ontario Basketball et dit que le coaching l’a intéressé alors qu’elle était jeune. Puis, alors qu’elle jouait professionnellement en Grèce, un coup du sort s’est avéré être une bénédiction.

« Alors que je jouais professionnellement, je me suis blessée ce qui m’a donné l’occasion de m’asseoir et regarder beaucoup de pratiques », se rappelle-t-elle. « C’est probablement au cours de cette période que je pourrais être une meilleure entraîneure que joueuse alors que je regardais les matchs d’un autre angle et apprenant d’une autre façon.

En observant les matchs du point de vue de l’entraîneur, Lisa Thomaidis a commencé à noter les subtilités du jeu et apprécier l’avantage détenu par les joueurs même s’ils n’étaient pas plus forts ou plus rapides. Puis, à un moment donné, les choses sont tombées en place – la joueuses était devenue une entraîneure.

Évidemment, le fait d’avoir eu quelques solides mentors sur sa route a beaucoup aidé. Lisa Thomaidis remercie ses entraîneurs au secondaire qui ont cru qu’elle pouvait jouer au niveau universitaire et son entraîneure à McMaster, Theresa Burns, pour lui avoir enseigné le jeu de la perspective d’une meneuse de jeu.

Lisa Thomaidis donne crédit à « des entraîneurs très aguerris contre qui j’ai eu la chance de rivaliser, avec qui j’ai pu partager des idées ou à qui j’ai soumis des idées », particulièrement l’ex-entraîneure-chef de l’équipe national senior, Allison McNeill, qui, selon elle « a eu un grand impact sur moi au cours des 11 ans de coaching avec elle. J’ai vraiment eu de la chance. »

Avec tout ce bagage apporté par Lisa Thomaidis à l’équipe, c’est tout comme si elle détenait une maîtrise en basketball canadien au niveau international. Elle est certaine que ses années d’expérience avec l’équipe bénéficiera au programme et sera une ressource en coaching de grande valeur.

« Le jeu international est tellement différent de la NCAA ou du SIC, de sorte que ces 11 années d’expérience à ce niveau m’ont vraiment, mais vraiment servie et qu’il n’y aura grand-chose qui va me surprendre dans l’avenir », joute Lisa Thomaidis.

« Nous avions joué dans beaucoup de conditions différentes, nous avons joué dans beaucoup de pays différents, connu plusieurs situations drôles, plusieurs histoires de voyages à se rappeler, mais je crois que tout cela m’a donné l’expérience et la base de connaissances pour pouvoir accepter cette position en toute connaissance de cause et être capable de faire avancer l’équipe. »