RÉTROSPECTIVE SUR 90 ANS: LA NBA REVIENT AU CANADA

Le 3 novembre 1995, les cris de joie ont fusé du SkyDome.

Plus de 30 000 amateurs ont vu les Raptors de Toronto menés par leur meneur de jeu recrue, Damon Stoudemire, vaincre les Nets du New Jersey 94-79.

La même soirée à l’autre bout du pays, les Grizzlies de Vancouver marquaient leurs débuts par une victoire de 92-80 aux dépens des Trailblazers de Portland.

Ensemble, elles devenaient les deux premières équipes de la NBA basées au Canada depuis 1947. Près de 50 ans plus tôt, les Huskies de Toronto, alors membres de l’Association américaine de basketball précurseur de la NBA, jouaient au Maple Leaf Gardens.

Le retour du basketball professionnel en sol canadien était une démarche entreprise deux ans plus tôt lorsque, le 30 septembre 1983, la NBA accordait une franchise à un groupe dirigé par l’homme d’affaires torontois, John Bitove.

Les Raptors sont devenus la 28e équipe à se joindre à la ligue et ont joué leurs deux premières saisons au SkyDome, aujourd’hui le Centre Rogers avant de déménager à leur domicile actuel partagé avec les Maple Leafs, le Centre Air Canada.

Les couleurs de l’équipe comprenant d’un rouge brillant, d’un violet foncé, de noir et d’argent étaient une ode au passé où l’argent « Naismith » était un hommage au docteur canadien James Naismith, inventeur du basketball.

Les premières actions des Raptors, à l’image des couleurs de l’équipe, ont été audacieuses. Isaiah Thomas, le meneur de jeu intronisé au Temple de la Renommée qui avaient causé des dégâts sur le plancher à l’ère des ‘Mauvais garnements’ des Pistons de Détroit a été nommé gérant général. Au repêchage de la NBA en 1995 tenu au SkyDome, les Raptors ont sélectionné un petit, mais talentueux meneur de jeu de 5’10’’, Damon Stoudemire.

Cette sélection, d’abord décriée par les amateurs, s’est avérée être l’une des histoires les plus captivantes de la saison 1995 de la NBA. Damon Stoudemire a mené des Raptors avec des moyennes de 9 aides et 19 points par match. Affectueusement surnommé “Mighty Mouse” par les amateurs, il a établi un record de la NBA avec 133 ‘trois points’ par une recrue tout en remportant le titre de recrue de l’année.

Pendant ce temps à Vancouver, les Grizzlies ont été menés par leur recrue sélectionnée Bryant Reeves, un centre géant de sept pieds. Après avoir remporté leur match inaugural, les Grizzlies ont aussi vaincu les Timberwolves du Minnesota en prolongation le soir suivant et ainsi entreprendre leur saison à 2-0. Malheureusement, l’équipe n’a pu remporter que 13 autres victoires au cours de la saison pour terminer avec une fiche de 15-67.

Les Grizzlies ont passé un autre cinq ans dans la NBA avant d’être relocalisés à Memphis après la saison 2001.

L’histoire a été différente à Toronto où les Raptors ont été les vedettes de la ligue après la saison 1999 au cours de laquelle un certain joueur de 21 ans, Vince Carter, a remporté le titre de recrue de la ligue.

Vince Carter portera la franchise à de nouveaux niveaux au cours des prochaines saisons, y compris avoir mené l’équipe à la demi-finale 2001 de la Conférence de l’est avant d’être éventuellement échangé au Nets de New Jersey à la suite de la saison 2004.

En 2006, les Raptors ont nommé Bryan Colangelo, l’exécutif de la NBA en 2004-2005, au poste de président et directeur général de l’équipe. Il a immédiatement posé son empreinte sur l’équipe, remaniant l’alignement pour aider les Raptors à se rendre à leurs premières séries éliminatoires en cinq ans. Au cours de cette même saison, l’équipe a aussi capturé le titre de la division Atlantique en 2007, le premier titre dans l’histoire de la franchise.

Les Raptors, présentement à une étape de reconstruction, demeurent la seule équipe canadienne dans la NBA. Avec un groupe de jeunes joueurs talentueux, dont Terrence Ross, Jonas Valanciunas et DeMar DeRozen, de même qu’un directeur gérant récemment nommé, soit Masai Ujiri, l’avenir s’annonce brillant pour l’équipe du Canada.