MATCH ‘ALL-AMERICAN’ McDONALD’S

 

 

Le 28 mars 2012 a marqué  une autre date importante pour le basketball amateur canadien.

Depuis que Tristan Thompson et Cory Joseph aient ouvert la marche en 2010 en étant les premiers Canadiens à être sélectionnés parmi les ‘All-American’, plusieurs de nos étoiles ont suivi leur exemple.

En 2011, le trio formé de Myck Kabongo, Kyle Wiltjer et Kem Birch ont franchi un autre pas pour démontrer qu’il ne s’agissait pas d’un hasard; le basketball canadien est là pour rester.

Pour la cuvée de 2012, c’est l’Ontarien de Brampton, Anthony Bennett qui a porté le flambeau en devenant le sixième Canadien  à être sélectionné à titre de ‘All-American’ au cours des trois dernières années.

« C’est une belle sensation! Tristan et Cory m’ont motivé et ont été repêché dans la NBA, ce qui me dit que je suis dans la bonne direction.”

Malgré un  nombre peu élevé de minutes de jeu (13 minutes) accordées au joueur classé septième en Amérique, Anthony Bennett a quand même pu des statistiques solides de neuf points et six rebonds.

Du côté féminin, Nirra Fields de Lachine au Québec a allumé le flambeau pour les basketteuses canadiennes en devenant la toute première Canadienne à participer à ce prestigieux événement.

« Ceci veut dire beaucoup pour moi. Mon premier objectif de cette année était de devenir une ‘All-American’ de McDonald’s et d’être la première canadienne à joueur lors de ce match », affirme fièrement Narra Fields.

« Juste le fait de me rendre jusqu’ici est un accomplissement, il fallait que je me le prouve, que je prouve que je peux jouer avec les Américaines, prouver que je peux joueur avec les meilleures au pays. Ceci est un honneur. »

Celle qui s’est engagée envers UCLA a non  seulement brisé des barrières pour le Canada, elle a inscrit la meilleure marque du match avec 20 points dans la course au titre de joueuse la plus utile.

Nirra Fields n’était qu’à quatre points de briser le record à vie pour le nombre de points marqués et aurait pu le faire, mais elle n’a pas jouée au cours des quatre dernières minutes du match.

Néanmoins, la Québécoise a offert une performance remarquable, réalise les sacrifices qu’elle a dû s’imposer pour atteindre ses objectifs et envoyer un message à celles qui la suivront.

« Si vous y mettez le temps, si bous y mettez les efforts, vous pouvez accomplir ce que vous voulez ... c’est ce qui j’ai fait pour parvenir où je suis », nous affirme Narra Fields.

« À tous les basketteurs canadiens qui veulent se rendre jouer aux États-Unis, travaillez fort et améliorez votre jeu. »

Anthony Bennett et Narra Fields deviennent respectivement les sixième et septième Canadiens à représenter le rouge et blanc aux matchs ‘All-American’ McDonald’s et, à ce rythme, il semble que cette tendance n’est pas prête à être brisée.