OLYMPIC LEGENDS - JAY TRIANO | Canada Basketball

LÉGENDES OLYMPIQUES - JAY TRIANO

 

(Photo: FIBA)

 

Plus tôt au mois de mai, le basketball au Canada a pris le haut du pavé lorsque la fédération nationale a annoncé que Steve Nash avait accepté un nouveau rôle au sein de l’équipe nationale masculine.

Le doublement élu ‘Joueur de l’année’ dans la NBA, agira à titre de gérant général et tentera d’aider les Canadiens à se rendre aux Jeux de Rio de Janeiro.

Steve Nash a lui-même participé aux Olympiques de Sydney en 2000 sous l’égide d’un autre grand nom du basketball au Canada, Jay Triano.

De fait, Jay Triano était l’entraîneur-chef de l’équipe nationale.

Auparavant, Jay Triano avait représenté le Canada aux Jeux Olympiques à deux occasions et y avait connu du succès.

En 1984, il avait rejoint l’équipe canadienne pour les Jeux de Los Angeles et mené les Canadiens au pointage pour égaler leur meilleur résultat à vie, soit une quatrième position.

Le Canada s’était classé au quatrième rang aux Olympiques de Montréal en 1976.

À Los Angeles, Jay Triano avait conservé une moyenne de 14,6 points par match.

En quart de finale contre l’Italie, match significatif pour lui parce que c’était la patrie de son grand-père, Jay Triano avait explosé en totalisant 25 points.

En demi-finale contre les États-Unis, équipe qui comprenait des joueurs tels que Michael Jordan, Patrick Ewing, Chris Mullen et Sam Perkins, Jay Triano a réussi sept de ses 15 lancers au panier et terminé avec 16 points, mais les grands favoris qu’étaient les États-Unis avaient remporté le match 78-59.

Dans le match pour la médaille de bronze contre l’ex-Yougoslavie, Jay Triano avait cumulé 10 points, sept rebonds, quatre aides, un bloc et un vol de ballon, mais le Canada s’était incliné 88-82.

La légende croate Drazen Petrovic était membre de l’équipe yougoslave.

Quatre ans plus tard, Jay Triano jouait de nouveau pour le Canada aux Jeux de Séoul.

De nouveau le meneur du Canada, cette fois avec 16 points par match, Jay Triano était la figure dominante du basketball canadien.

Encore une fois, les Yougoslaves mettaient fin aux espoirs d’une médaille par une victoire de 95-73 dans le groupe des huit meilleurs.

Jay Triano avait alors connu son pire match des Olympiques contre les Yougoslaves en ne réussissant que deux de ses tentatives de panier et un maigre total de cinq points.

Jay Triano s’est vengé de belle façon au cours des deux matchs suivants.

Il a d’abord démoli l’équipe espagnole qui alignait la légende Epi, en marquant 27 points dans une victoire de 99-61 du Canada.

Dans le match pour la cinquième place et malgré les 29 points de Jay Triano, le Canada a dû s’avouer vaincu 106-90 devant le Brésil pour qui l’âme dirigeante, Oscar avait marqué 41 points.

À titre d’entraîneur-chef du Canada en 2000, les espoirs de médaille étaient hautes, mais cette fois, la France s’est avéré être la bête noire.

Les Bleus avaient remporté le match en quart de finale 68-63.

Au cours des années qui ont suivi, Jay Triano a démontré des forces à maintes occasions.

Après avoir été entraîneur adjoint chez les Raptors de Toronto, il est promu au poste d’entraîneur-chef.

Présentement, Jay Triano agit à titre de vice-président au dépistage professionnel avec les Raptors.

Il s’est impliqué de nouveau au basketball international en devenant un entraîneur adjoint à Mike Krzyzewski au sein d’Équipe USA lors du championnat mondial 2010 de la FIBA.

Jay Triano sera de nouveau avec les Américains aux Jeux Olympiques de Londres.

Personne ne connait ce que sera l’avenir de Jay Triano, mais il est certain qu’il demeurera impliqué dans le basketball.

Maintenant que Steve Nash est devenu le DG de l’équipe nationale du Canada, ne soyez pas surpris qu’il fasse appel à Jay Triano pour, de nouveau, diriger l’équipe du Canada.

Le Canada n’a plus d’entraîneur-chef depuis que Leo Rautins a décidé de résigner son poste à la suite du dernier championnat de la FIBA, Zone des Amériques.

Article courtoisie de la FIBA.