Canada basketball

La haute performance féminine offre des opportunités de développement virtuel poir les athlètes de group d’age

/

9/12/2020

TORONTO, ON (le 9 décembre 2020) – Du fait de la pandémie actuelle de coronavirus (COVID-19), le programme de Haute Performance Féminine de Canada Basketball s’est adapté ces derniers mois afin de mettre en place un programme virtuel pour les athlètes de groupe d’âge identifiées au niveau national.

94 joueuses venant de tout le pays ont été invitées à participer au Camp Virtuel de groupe d’âge de la Haute Performance Féminine du 14 au 18 décembre 2020. Le camp aura lieu en ligne et offrira aux participantes l’opportunité de continuer leur développement grâce à un programme en ligne et à des séances d’entraînement.

“À cause de la pandémie, nous avons dû être innovants afin de trouver des méthodes alternatives pour continuer le travail important de développer de jeunes athlètes et entraîneurs dans Notre Parcours Podium,” a dit Denise Dignard, Directrice de la Haute Performance.  “Je félicite notre personnel pour avoir relevé le défi de créer des environnements d’apprentissage dans lesquels les joueuses sont pleinement engagées et peuvent s’épanouir grâce à des connaissances plus approfondies, une communication avec un langage commun et des analyses détaillées de vidéos de match." 

“L’objectif de développer des jeunes femmes autonomes, indépendantes et résilientes sur et en dehors du terrain est en passe d’être atteint,” a dit Dignard.

Le camp virtuel de cette année sera composé de cinq séances quotidiennes en ligne sur le développement individuel des joueuses, et notamment les piliers physiques, sociaux et émotionnels, ainsi que sur le développement de leurs connaissances et la compréhension du jeu.

Le programme de haute performance féminine de Canada Basketball a lancé son premier programme en ligne pour ses joueuses de groupe d’âge en mai avec des séances d’été hebdomadaire en ligne, une série de deux mois avec des présentations d’experts, des panels et des séances questions / réponses sur les sujets suivants :

Panel de Joueuses ÉNSF : Miranda Ayim, Miah-Marie Langlois, Kim Gaucher et Shaina Pellington

Renforcement Musculaire / “Prehab” : Lauren Buschmann (Scientifique Basketball / Gérante ÉSI, Haute Performance Féminine, Institut Canadien du sport de l’Ontario/Canada Basketball)

Panel Devenir Pro : Kayla Alexander, Sami Hill et Nayo Raincock-Ekunwe

Panel Choisir une Université : Natalie Achonwa, Laeticia Amihere, Bridget Carleton, et Aaliyah Edwards

Performance Mentale : Bryce Tully (Consultant en Performance Mentale ÉNSF, Centre Canadien du Sport Atlantique)

Culture : Divers membres du personnel d’entraînement

Nutrition : Christine St. Clair (Nutritionniste du Sport, Institut Canadien du sport de l’Ontario)

Ces séances en ligne ont pour but de mettre en lien les joueuses et les entraîneurs avec les intervenants extérieurs, de continuer les conversations techniques et tactiques, de discuter de l’éducation à la performance mentale et physique, de créer des plans de développement individuel et d’aider les athlètes à s’adapter à de nouvelles réalités d’entraînement.

De plus, des camps d’entraînement virtuels et des points de contact ont été offerts aux athlètes des groupes d’âge U16/U17 et U18/U19 pendant tout l’automne.

“Cette année basket a été difficile pour nos athlètes des U19, cependant, je dois féliciter leur capacité à s’adapter et leur engagement à s’améliorer,” a dit Fabian McKenzie, Entraîneur Principal U19. “Nous les avons mises au défi d’apprendre d’une nouvelle manière et elles ont répondu de manière très pro."

“ Grâce à nos séances virtuelles, elles ont été sensibilisées à notre culture et à notre style de jeu, tout en cherchant à améliorer leur performance individuelle ainsi que celle de l’équipe,” a dit McKenzie “Leur croissance a été exceptionnelle et j’ai hâte de prendre part à notre prochain camp virtuel ainsi qu’à nos prochains entraînements sur le terrain.”

Les camps d’évaluation, qui ont lieu en général en personne aux mois de décembre et de mars, ont eu un impact majeur sur l’évolution du programme féminin avec notamment : les athlètes NextGen, les entraîneurs, le personnel d’ÉSI et les partenaires.   

“En tant que membres du personnel d’entraînement de l’Équipe Nationale Féminine U16, nous avons vraiment été impressionnés par cette volonté d’apprendre le jeu ainsi que cette compréhension montrée par nos joueuses de groupe d’âge,” a dit Cheryl Jean-Paul, entraîneure principale des U16. “Elles ont montré qu’elles étaient déterminées à ne pas se laisser abattre par cette situation difficile et à ne pas laisser passer des opportunités pour s’améliorer même si le forum est complètement virtuel."

"Les bénéfices à long terme auront un impact positif sur leur évolution continue, d’un point de vue socio-émotionnel, mental et physique et nous sommes heureux d’avoir pu nous voir, enseigner et de grandir ensemble en tant que famille Canada Basketball,” a dit Jean-Paul.

Le Canada est actuellement à la 4ème place des classements féminins jeunes FIBA.

Vous trouverez ci-dessous la liste complète des joueuses, des entraîneurs et du personnel invitées au camp virtuel de décembre.